Title

Des activistes taguent la ville de Lyon pour interpeller sur l’exploitation animale dans les cirques

Lyon, le 22/02/19 – Dans la nuit de jeudi à vendredi, les activistes de l’association Earth Resistance ont parsemé la ville de Lyon de graffs représentant un lion derrière les barreaux accompagné des inscriptions « Lyon En Cage », « #CirqueSansAnimaux ». Le but de cette action de désobéissance civile était d’interpeller la ville de Lyon sur l’exploitation animale dans les cirques.

La ville de Lyon refuse toujours de prendre position

Cette action est la suite de plusieurs démarches entreprises par l’association pour demander à Gérard Collomb et à la Ville de Lyon de s’opposer publiquement à l’exploitation des animaux dans les cirques et de demander au gouvernement de légiférer à ce sujet.

Nous avons écrit à monsieur Collomb et, face à son silence, nous avons publiés une lettre ouverte elle aussi demeurée sans réponse. Face à son silence, nous sommes obligés d’outrepasser les moyens légaux pour nous faire entendre.

Ce n’est pas la première fois que la Ville de Lyon est interpellée à ce sujet par une association – Gérard Collomb avait déjà répondu à l’association Paris Animaux Zoopolis par la négative en déclarant qu’il fallait « se garder d’un excès d’anthropomorphisme 1» , ce qui va à l’encontre des conclusions scientifiques actuelles : la Fédération des Vétérinaires Européens (FVE) fait état d’une « impossibilité absolue de répondre [aux] besoins physiologiques, mentaux et sociaux [des mammifères sauvages] dans les cirques itinérants.

Elle « recommande à toutes les autorités compétentes européennes et nationales d’interdire l’utilisation de mammifères sauvages dans les cirques itinérants dans toute l’Europe 2».

Les mentalités évoluent en France et en Europe

Le débat n’est pas nouveau en France : les villes de Strasbourg et Montpellier se sont d’ores et déjà prononcées contre l’utilisation des animaux dans les cirques, à l’instar de nombreux pays européens tels que l’Autriche, la Belgique, la Bulgarie, la Croatie… et plus récemment le Royaume-Uni, l’Irlande, l’Italie. Par ailleurs 67% des français sont favorables à une interdiction 3.

Le monde politique français fait preuve d’un obscurantisme déconcertant. Cela fait des décennies que toutes les preuves scientifiques démontrent que les animaux sont des êtres intelligents et sensibles.

Le monde circassien évolue pour répondre aux demandes du public

Le monde circassien lui-même commence à changer. Joseph Bouglione, descendant d’une célèbre famille de dompteurs, a renoncé à maltraiter des animaux et développe un projet d’ « éco-cirque 100% humain », preuve qu’il est possible pour les cirques de continuer à divertir la population sans cruauté à l’instar d’institutions mythiques telles que le Cirque du Soleil dont le succès repose uniquement sur la performance artistique.

En refusant de se positionner, la ville de Lyon se fait complice des tortures et maltraitances commises envers les animaux au nom du divertissement. Face à l’immobilisme du gouvernement les villes doivent prendre leurs responsabilités pour lutter contre ces pratiques réactionnaires.

1 https://www.politique-animaux.fr/zoo-cirque/le-maire-de-lyon-nie-souffrance-des-animaux-sauvages-en-captivite-et-souhaite-continuer-a
2 https://zoopolis.fr/wp-content/uploads/2018/04/fve-FR_position_on_the_travelling_circuses_adopted_fr.pdf
3 D’après un sondage IFOP pour la Fondation 30 Millions d’Amis.

romain