Livre de la semaine

S. Donaldson, W. Kymlicka – Zoopolis

Présentation de Zoopolis, une théorie politique du droit des animaux de Sue Donaldson et Will Kymlicka

Zoopolis met à profit une grande diversité de ressources pour interroger l’avenir de nos rapports avec les autres animaux. Le livre montre les échos des réflexions animalistes dans d’autres luttes pour dessiner de manière concrète un monde sans exploitation.

Les auteur.ice.s s’attachent en premier lieu à mettre en lumière la pluralité des approches militantes à l’égard de nos relations avec les autres animaux (écologisme, welfarisme, théorie des droits des animaux) en explorant les fondements philosophiques de chaque mouvement. Iels nous soumettent, par la suite, un modèle de théorie du droit des animaux se basant sur la qualification des relations entretenues avec différents groupes d’individus pour définir le cadre politique du monde à venir. Trois grandes catégories sont proposées : les animaux sauvages, ayant peu de relations sociales avec nous et vivant dans un espace différent, formeraient un groupe souverain et indépendant, les animaux avec lesquels nous n’avons pas de relations sociales fortes mais qui partagent notre espace de vie seraient considérés comme liminaires résidents et ceux avec qui nous avons de nombreux rapports sociaux et avec lesquels nous vivons feraient partie prenante du groupe des citoyen.ne.s. Ces catégories servent de repère pour définir non pas les droits inaliénables de tout animal (celui de ne pas être tué, de vivre librement, etc) mais le contrat social passé avec la communauté. Les autreur.ice.s posent des questions complexes mais vitales telles que la liberté de mouvement et le partage de l’espace public, l’accès aux soins médicaux ou la représentation politique.

Une lecture indispensable pour qui veut établir une stratégie à long terme, puisque nos actions d’aujourd’hui préfigurent le monde de demain. Prendre un temps de pause pour rêver, imaginer – de manière pragmatique – le monde que nous souhaitons faire émerger des cendres de cette société spéciste est une étape cruciale pour le développement de notre combat.

Quel modèle de société animaliste aimeriez-vous voir émerger ?

Laura Le Brasseur